Fabrizio Cassol ft. Bird – Clint Eastwood (1987)

space

Si le podcast ne s’affiche pas, cliquez ici.

« Aujourd’hui dans Play Misty For Me, des histoires de Sax. Fabrizio Cassol tourne autour de Charlie Parker. Le saxophoniste issu de la scène belge, père, fils et frère d’Akamoon, belgo mondialo réputé, Fabrizio Cassol est l’invité qui nous invite. Il a vu Bird, puis nous l’avons vu. Cet homme à sa place qui inspire à trouver la sienne. Sobrement, autour d’une eau minérale, et sous une photo de Cédric Gerbehaye qui nous regarde en biais depuis la cheminée. Fabrizio Cassol adans son canapé toute une heure durant délivre commentaires, anecdotes, musiques, émotions et pensées avec un sens affiné du sacré ».

space

/ Au cours de l’émission vous pouvez entendre:

• Vidéo : Bird (Warner Bros, 1988)
Bande-Annonce – Bonus DVD
• Aka Moon – Libe At vooruit (Carbon 7, 1998)
« Sa » – 8’10
• Aka Moon – DJ Grazzhoppa’s DJ Bigband + Aka Moon (Cypres, 2010)
« Amazir » – 5’40
• Charlie Parker – Bird (Columbia, 1958)
« This Time The Dream’s On Me » – 3’45
• Vidéo : Bird (Warner Bros, 1988)
• Charlie Parker – Bird (Columbia, 1958)
« Ko Ko »– 4’22
• Vidéo : Bird (Warner Bros, 1988)
• Fabrizio Cassol – Strange Fruit (Blue Note, 2012)
« Sehet Jesus » – 4’17

space

/ Séquence « Time Machine »

space


/ L’invité

Fabrizio Cassol (Saxophone Alto) : Surtout connu comme le saxophoniste et compositeur d’Aka Moon, Fabrizio Cassol a également composé pour la musique contemporaine, la danse, le théâtre, le hip-hop et la musique de film. Depuis 1992, son travail est axé sur Aka Moon qui avec seize albums à son actif (dont le tout récent Unison, sorti en 2012), n’a cessé de multiplier les échanges avec des musiciens venus des quatre coins de la galaxie musicale: le maître indien U.K. Sivaraman, le percussionniste sénégalais Doudou N’Diaye Rose, le pianiste Fabian Fiorini (B), le guitariste David Gilmore (USA), l’ensemble contemporain Ictus, la compagnie de danse Rosas (pour les spectacles « In Real Time » et « I said I » de la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker), Philippe Boesmans et son opéra Wintermärchen ou encore avec le DJ bigband de DJ Grasshoppa (composé de douze DJs pour un spectacle gravé en 2010 sous le titre « DJ Grazzhoppa’s DJ BIGBAND + AKA MOON »). Occupé par mille projets simultanément, Fabrizio Cassol contribuera le temps d’un épisode à nous faire partager son goût pour les approches métissées.

> en savoir plus (site officiel)

space

space

/ Le film : « Bird» – Clint Eastwood (1987)

Fiche technique

Titre : Bird
Réalisateur : Clint Eastwood
Année : 1988
Acteurs principaux : Forest Whitaker, Diane Verona, Michael Zelniker, Samuel E. Wright, Keith David, Michael McGuire, -James Handy,
Musique : Charlie Parker (Saxophone Alto), Charles McPherson (Saxophone Alto), Jon Faddis (Trompette), Red Rodney (Trompette), Monty
Alexandr (Piano), Barry Harris (piano), Walter Davis Jr (Piano), Ray Brown (Basse), Chuck Berghofer (Basse), Ron Carter (Basse), John Guerin (Batterie)
Durée : 3 heures 01 min
Genre : Drame, Biopic, Musique
Nationalité : Etats-Unis

Contexte

Film sur le saxophoniste de jazz Charlie Parker, dit « Bird » dans le milieu, est un des rares films consacrés entièrement au jazz et à une de ses figures emblématiques. Ce côté exceptionnel est aussi renforcé par la structure même du film qui, loin d’être une biographie linéaire, épouse la forme d’un morceau de jazz en faisant intervenir et revenir des thèmes en étroite relation avec son histoire, avec les intervenants et lieux principaux qui ont jalonné sa vie et sa carrière. La présence dans ce film du ballet « L’Oiseau de Feu » de Stravinski constitue également une belle surprise, qui curieusement prend toute sa place dans cet univers très jazz. Il s’agit bien ici d’ouvrir le jazz vers des contrées, a priori, étrangères. Lui-même saxophoniste, Fabrizio Cassol participe d’un jazz innovateur et rafraîchissant qui puise son inspiration dans des formes musicales très variées.

Synopsis

« Film biographique, « Bird » est une interprétation cinématographique de la vie de Charlie Parker, jazzman visionnaire et musicien accompli qui éleva le saxophone à un niveau d’expression inédit. Le film dépeint alternativement la jeunesse et la maturité de cet homme et de ce créateur de génie, sa carrière et ses drames personnels. Charlie Parker fut une énigme. La puissance et la beauté de son style firent de lui un précurseur, mais sa vie privée fut un enfer. Ce film tente d’éclairer le penchant de Parker pour la drogue, l’alcool et les femmes, de comprendre la nature de sa passion pour Chan Richardson, la complexité de sa vision et, surtout, sa musique. Un des pères du be-bop décédé en 1955 à l’âge de 35 ans, il révolutionna le jazz. » (source: cinefil)

Teaser

Pour aller plus loin